Instants d'années (1)

vendredi 30 novembre 2007

Une piscine à taille humaine.Tout au sud du pays, l'Algarve. La côte est des plus fameuses quand un zig comme moi, ne sachant pas nager, décide d'aller dans l'eau bien malgré tout.

Les plages de sable fin, l'eau sans de grosses vagues, c'est ce qu'il me faut. Sauf que les plages cotoient du coté de Portimão et de Faro tout une zone de falaises plus ou moins hautes mais qui sont très photogéniques du fait de l'action de l'eau qui les as ravagées au fil du temps. Et puis comme sur ma photo, on rencontre une retenue d'eau qui permet de s'ébattre dans l'eau sans se faire embêter par des remous.

Dans le cas présent, des d'jeunz qui s'amusent...

jeudi 22 novembre 2007

Il n'est pas écrit "le musée des schmilblick" mais "le musée de la marine"!!! Na!

Le musée de la marine a été inauguré dans l'aile Ouest du monastère des Jéronimos. Il date de 1962.

C'est l'un des plus riches et des plus interressants au monde. Vu la grandeur de l'époque des découvertes du Portugal, je me devais un jour de le visiter et je ne le regrette nullement.

Parmis les salles du musées, la plus interressante est celle des maquettes des caravelles. A l'échelle 1, en leur temps (XVI), ils étaient les bateaux aux tailles les plus impressionantes, les plus rapides, embarquant une centaine de personnes à la fois et des cargaisons d'épices dont le poids trop important en a fait couler plus d'un au fond des mers et océans.

Témoignage d'une grandeur passée.

Très, très beau musée que je recommande vivement. Le parcours nous entraine vers d'autres maquettes de bateaux plus récents pour finir par les vrais, qui ont fait l'histoire du pays comme celui, baroque, de la reine Maria 1er (1785), tout resplendissant de dorures... mais ça, ce sera une autre photo dans un jour prochain mais pas si éloigné que ça...

lundi 19 novembre 2007

Sur le Douro, coté Vila Nova de Gaia, se trouve en permanence des bateaux colorés, toutes voiles repliées (et c'est bien dommage quand je vois d'autres documents où elles sont déployées).

Ces bateaux sont des Barcos Rabelos et c'est grâce à eux que les tonneaux de vin de Porto remontaient les 150km de la région d'exploitation du vignoble vers Porto, plus particulièrement Vila Nova de Gaia où ces tonneaux étaient transformés en vin de Porto avant leurs comercialisations à travers le monde.

La modernisation fait que ce sont dorénavant des camions-citernes qui font le voyage pour déverser leur précieu contenu dans des cuves en inox.

Mais les bateaux sont quand même là, témoignage de comment on faisait... avant.Rabelos sur le Douro.

mercredi 14 novembre 2007

L'autre palais Baroque digne d'intérêt se trouve à Estòi, tout au sud du pays, en Algarve.

C'est un palais, crépi de rose, dont la construction débute au XVIII. Il a appartenu aux comtes de Carvalhal.

Ma photo est, comme qui dirait, l'allée royale en direction du palais.

Vivement l'euro-million et le palais est pour ma pomme

Il se trouve que de nos jours ce palais va devenir une pousada (un hotel-restaurant de luxe) et qu'il est en restauration. Alors on ne peut que se promener dans les jardins mais ne pas voir les intérieurs et c'est bien dommage. Le palais a un petit coté à l'abandon (et il a l'air réellement abandonné) avec sa balustrade de l'escalier royal quasi détruite, ses azulejos dont il en manque des morceaux, les statues envahient par la verdure, les fontaines sans aucune goutte d'eau depuis belle lurette, sa flore qui pousse comme ça lui chante, etc etc...

Il va en falloir des moyens (financiers) pour tout remettre à niveau.

lundi 12 novembre 2007

Jeux de réflection sur l'eau. Le palais de Mateus se trouvant non loin de la ville de Vila Réal est l'un des plus beaux palais baroque se trouvant sur le pays. Mercredi je vous montrerais un autre palais baroque méconnu de cette même beautée.

Pour qui connais le palais de Mateus, connait sa façade principale se miroitant sur un bassin. Alors aujourd'hui dans le même prolongement de l'entré principale, l'autre façade donnant dans les jardins.

C'est un architecte Toscan du nom de Nazoni qui en a dessiné les plans en 1732 et la chapelle attenante en 1750. La blancheur de la façade avec le gris du granit accentu cet apset rococo. Et si un bassin fait réflection de cette façade, cela en est encore plus resplendissant.