Instants d'années (1)

lundi 25 septembre 2006

Allociné: La découverte de la passion amoureuse par un bisexuel séropositif.

Vers la fin du film, Jean (Cyril Collard) se trouve à Lisbonne. On reconnait le Christ Roi de l'autre coté du Tage, on reconnait aussi le pont de 25 de Avril lorsque Jean le traverse dans sa voiture et puis un autre plan, qui est ma photo. Juste un plan où on le voit passer devant la croix qui se trouve sur l'esplanade en direction de la droite. La caméra est un peu plus sur la gauche (par rapport à cette croix, justement).

L'église est le Sanctuaire de Notre Dame du Cap (Santuario Nossa Senhora do Cabo) qui se trouve à coté du phare, tout au bout du Cap Espichel. C'est le cap qui termine l'avancée de terre, à la gauche de Sétubal, de l'autre coté du Tage (de Lisbonne).

L'endroit devint un lieu de pélerinage au XIII lorsqu'un habitant de la région eut une vision de la Vierge sortant des eaux à dos de mule. L'église date du XVII et les batiments latéraux à arcades, formant la place, ont étés érigés par les pélerins au XVIII.

Le Cabo Espichel est un endroit assez dangereux car, plus que l'à-pic de 100 mètres de falaise au dessus de l'océan, ce sont les vents violents qui sont traitres puisqu'on ne sait pas d'où ils peuvent venir d'un seul coup. Et ils peuvent très bien nous pousser dans les terres que nous pousser dans le vide. Faut faire gaffe!

mercredi 20 septembre 2006

A chaque fois que je vais manger dans un restaurant, comme souvenir, je prends un cliché dudit restaurant. Je ne prends pas le serveur ou le chef, ni les clients (ou si peu) mais quelque chose en direction de la table. Et comme je suis la discrétion même dans ces cas-ci, je fais semblant de jouer avec les fonctionalitées de mon appareil photo et, sans regarder dans le viseur (je me ferais super-repérer), je prends une photo comme sans le faire exprès! Quitte à me répéter, j'ai pas de numérique, si bien que ce n'est qu'au développement que j'ai la surprise-photo!

Souvent, j'arrive à ce résultat.

vendredi 15 septembre 2006

Et dire qu'il n'y a pas si longtemps certains (et certaines) de nous étaient encore au bord de l'eau à bronzailler et lire sous le soleil avec les effluves marines venant nous titiller les narines. Et là, on est à la mi-septembre avec la pluie de saison mélangée à des jours de soleil... c'en est à regretter les vacances d'aout 2007 qui nous semblent si loin maintenant...

C'est marrant ces gens qui se cachent du soleil derrière ce rocher si solitaire. Ca me rappelle Sienne avec la tour du Palazzo publico (la Torre del Mangia) qui projette son ombre sur la Piazza del Campo et les personnes qui bougent en fonction de l'ombre. Ici c'est Albufeira dans l'algarve, un haut lieu touristique mais uniquement pour se la couler douce en bord de mer, uniquement.

jeudi 7 septembre 2006

Dans Guimarães, ce jour là il y avait un marché où l'on pouvait acheter de tout et manger sur le pouce dans d'autres endroits. L'église au bas du Largo da Républica do Brésil était toute enguirlandée. Vers la fin du jour une procession religieuse comme il s'en fait presque tous les jours quand on est au mois d'aout, se déroulait. Un orchestre clôt la procession.

Et le tuba, que je voyais venir vers moi, il a fait tout d'un coup tilt, genre houa, ce serait pas mal! C'est ainsi que je m'en suis allé vers une autre rue où allait repasser la procession et mon tuba adoré! Et là, je me suis re-dit qu'à son passage devant moi, je devrais faire très vite. Et ben il s'est passé un truc inatendu: l'orchestre s'est arrêté juste devant moi et le tuba, j'aurais put tendre la main pour le toucher. Mais je m'en suis tenu à ce que j'avais pensé dès le départ: clic clac.