Instants d'années (1)

samedi 27 novembre 2010

Que du (faux) végétal, c'est pas plus mal!

Que ce soit des légumes, des bibelos plus ou moins coquesques, des z'animaux, on trouve de tout au marché de Barcelos.

Alors, est-ce que celui ou celle tenant ce stand de produits de décorations a étalé ses produits sans autre but que de les vendre ou est-ce qu'il y a eu une recherche artistique, mais j'aime beaucoup l'ensemble de composition de ma photo.

Certaines Londoniennes me diront que la tente et véhicule en arrière plan sont de trop et elles z'auraient raizon! Mais bon, je ne commande pas les autres et si c'était pas cette tente et véhicule, ç'en aurait été d'autres... (Manu, ou l'art de broder).

jeudi 18 novembre 2010

Au nord de Lisbonne se trouve le Parque das Nações. C'est le lieu qui a acceuilli l'exposition universelle de 1998 sur le quai des Olivais, le long du Tage.

Maitre des cieux.

Bien des années plus tard (2010, pour ne pas donner la date en question), le parc est devenu un lieu de promenade et de divertissement pour les Lisboètes avec ses bars, ses restaurants, ses jardins, sa vaste zone piétonne et son centre commercial Vasco de Gama.

D'ailleurs, cet illustre personnage est à l'honneur puisque sur ma photo l'on voit le Pont Vasco de Gama (du moins une infime partie de ses 18km de long) et dans le prolongement du téléphérique, la Torre Vasco de Gama. Quel dommage pour moi que cette tour fusse en agrandissement puisqu'en temps normal il est possible de monter à son sommet pour admirer la vue. Dommage, puisque lors de mon passage, impossible de monter ou même de rentrer dans ses murs!

jeudi 11 novembre 2010

Il est pour moi, je peux pas me tromper! Que demander de plus au monde? Etre sur Lisbonne, avoir un guide de la ville (que je commence à connaitre par coeur, depuis le temps que je le feuillette), une carte postale à écrire... et un café latté pour bien finir la soirée, juste avant d'aller se coucher.

Ah oui, j'oubliais le détail qui mérite toutes les cacahuètes de la planète: avoir la tasse à son nom! Que demander de plus au peuple?

vendredi 5 novembre 2010

Face au musée des arts décoratifs, une place: Largo das portas do sol (place des portes du soleil).

Ceux (mais surtout celle) qui connaissent cette place dans le quartier de l'Alfama savent la vue que l'on a depuis ce point, à savoir tout simplement le Tage sur la droite et l'église São Vicente de Fora en face, avec ses deux clochers.

Les yeux aguerris et connaisseurs de l'endroit, irons sur cette autre photo de mon cru prise depuis les toits de l'église elle même en direction de l'Ouest. Aguerris puisque sur cette autre photo postée sur mon blog en juillet 2006 on devine le batiment à la façade rouge et les arbres que l'on trouve dans cette place des portes du soleil.

Bon, mes yeux sont aguerris... et les vôtres?

Georges Brassens avait raison en ce qui concerne les amoureux...

Alors voilà: un début de soirée sur Lisbonne dans ce quartier si pitoresque de l'Alfama et l'envie de ne pas encore aller rejoindre son hotel, mais de savourer l'instant présent. De se dire que l'on va bientôt rentrer chez soi, en France, et que l'on aimerait que le temps présent soit suspendu, restant éternellement suspendu. Est-ce aussi ce sentiment partagé avec ces amoureux qui se bécottent sur les bancs publics?