Instants d'années (1)

lundi 31 décembre 2007

Je ne voudrais pas que ce billet soit un billet noyé dans l'ammoncellement de tous les autres.

Céline est partie voir les anges, la veille de noel.

Céline, celle qui fut ma future mariée (à mes dépends) durant la semaine du 1er au 7 octobre de cette année 2007. Celine qui me laissait un commentaire à chaque billets que je postais ici. La même qui terminait avec des poutouxxxx manu partout partout dans ses commentaires.

L'artiste qui un jour, m'a demandée l'autorisation de prendre une de mes photos pour en faire une peinture.

La maladie l'aura emportée et je ne l'oublierais jamais cette jeune femme.

samedi 22 décembre 2007

Obidos, petit village de 3000 habitants enclavé dans ses murailles.

Obidos, petit village à quelque chose comme 96km au nord de Lisbonne.

Obidos, petit village très touristique.

Obidos, petit village qu'il est plaisant d'arpenter à pied.

Obidos, ou quand un village est envahi gracieusement de fleurs...

Obidos surtout petit village abondamment fleuri de camélias ou de bougainvilliers au hasard de ruelles tortueuses. Fleurs mises en évidence de part ces murs blanchis mais quand même réhaussés de bleu outremer ou de jaune d'or à faire ressortir les arêtes des maisons.

Obidos sous un ciel d'été reste un arrêt obligé pour qui s'en va sur Lisbonne, cette autre ville blanche....

lundi 17 décembre 2007

Le musée archéologique de la ville de Silves présente sur deux niveaux l'histoire de la ville au travers des vestiges trouvés dans la région (comme dans toutes les villes où l'on a un musée archéologique, finalement).

Ce qui est le plus important du musée mais qui ne se viste pas, c'est une citerne musulmane (fin XII-début XIII) d'une dizaine de mètres de profondeur qu'il est possible d'atteindre avec un escalier qui tourne autour du puit. On suppose qu'il devait alimenter en eau le hamamm de Xelb (anciennement Silves).

Une citerne d'époque Almohade

Bien évidemment (et c'est un beau clin d'oeil) le musée à été construit autour de la citerne.

samedi 8 décembre 2007

Je sais qu'il y a plus facile et sûrement plus court quand, au départ de Séville (sud de l'Espagne) on s'en va vers Porto (nord du Portugal) que de passer par Lisbonne. Alors est-ce un luxe, la volontée de prolonger les vacances, l'occasion de faire une pause de cette journée de kilomètres avalés, mais voilà, c'est si bon de s'arrêter quelques instants à Lisbonne...

C'est tout près du Monastère des Jéronimos que j'ai fait cette halte, incontournable pour qui s'en va à Lisbonne. Au n°84 de la Rua de Bélem se trouve l'Antiga Confeiteria de Belèm où l'on y déguste sa spécialitée les pasteis de Belèm. Ce sont de délicieux petits flans ronds qui se dégustent tièdes, saupoudrés de sucre ou de canelle. Dois-je préciser que la recette est jalousement gardée entre les murs de la maison???

Accompagnés d'un café au lait (un galão) j'ai rédigé une carte postale avec 3 de ces fameuses patisseries. Avant de m'en aller de cet endroit, de Lisbonne, j'ai fait provision d'une petite vingtaine de ces pasteis pour offrir (car j'en connais qui adore).

Un arrêt obligé, juste pour le plaisir conjugué de l'écriture et de la gourmandise.