Instants d'années (1)

mercredi 19 janvier 2011

Je ne suis pas encore là pour souhaiter z'avec vous mon anniversaire. Bon, j'en suis pas encore à prendre une retraite, mais je me fais si vieux. Ca ne se ressent pas encore dans les artères, mais bon, sur le papier, je dois en être à la moitiée (de quoi me diriez-vous? mais je ne veux pas répondre à ça). Une photo de Isaura. Ma photo (qui pour une fois est de Isaura) date du temps où j'étais encore à deux pieds joints dans ma quarantième année et, vous vous rendez compte que même en vacances, chuis obligé de mettre un casque de chantier... comme au boulot!?!?! L'explication est fait est simple: dans la découverte de l'ile de Berlenga, il y a un moment où l'on va voir les grottes en petit bateau. Et dans certaines, si les vagues le permettent, on peut y rentrer dedans, on peut s'y cogner la tête... d'où le casque.

Bref, les mauvaises langues diront que je change de sujet alors que ce 19 janvier est un jour spécial et qu'il n'est ni question de bateau, de Portugal ou de casque de chantier! Encore un jour à ne jamais oublier!





























EDIT par Rosa:

Allez une nouvelle année + anniversaire donc une petite photo de quand Manu était petit. Cette fois prise a l'école maternelle. A vous de le trouvez. Maria, Isaura, Cecilia et Damien n'ont pas le droit de jouer. Un indice: il est entouré de blondes... pour changer!

jeudi 13 janvier 2011

Comme à mes habitudes touristiques, une fois ayant vu tout ce que les guides invitent à visiter d'une ville comme Vila Real (cathédrales, musées et autres endroits historiques), je repasse aux mêmes rues et ruelles, histoire de humer la vie quotidienne des locaux, de prolonger ce sentiment d'appartenir à la ville quelques instants de plus. Mon but (avoué) est quand même de prendre LA photo, en plus de ce que j'ai pris ce jour là. Et v'là t'y pas que je vois cette dame avec ses commisions sur la tête. Je me suis dit que ça fait si méditerranéen, si Portugais, que je dois l'avoir en photo. Et c'est ainsi que je l'ai prise de dos, que j'ai été au devant d'elle pour l'avoir aussi de face.

Ca libère au moins un bras.

vendredi 7 janvier 2011

Où est passé Supermanu?

L'un des nombreux bélvédères de Lisbonne, le Miradouro da Senhora do Monte. Si de là haut, au pied du bélvédère on a le quartier de la Baixa puis, au loin, le pont 25 de Abril, sur notre gauche on a le chateau de São Jorge (ce que ne montre pas trop ma photo mais les arbres en ligne d'horizon font partie de l'enceinte intérieure du chateau).

Bref, de là haut, avec un ami, on a décidé de rejoindre le bas de la ville en empruntant les ruelles tortueuses. En chemin, des habitants du quartier, voyant nos appareils photos et sacs sur nous, nous ont dit de ne pas aller plus loin car au détour d'une ruelle en contre-bas, des drogués. Pas téméraire pour deux sous, le Manu.

On a finalement pris la route principale, celle que l'on venait d'emprunter depuis le chateau. C'est balot!!!

PS: rien à voir avec la photo, mais: bon anniversaire petite-petite-petite-petite(maman)soeurette.

mercredi 5 janvier 2011

Ma photo du jour est à mettre en lien avec celle de Maria de dimanche dernier, de sa vue du monte do Pilar.

La pauv'p'tiote n'a pas put trouver les 3 blocs de rochers qui font cette Maison du diable. J'imagine qu'elle aurait bien voulut les montrer à son plus jeune fils mais bon, j'étais pas là!!!!

Le garçon qui se tient devant cette Maison du diable est un ami d'enfance et en 1990 il avait 11 ans. Ca donne une idée de la taille des mastocs derrière lui.

Ca ne nous rajeunie pas, ces conneries...

C'était en 1990. De nos jours je ne me souviens pas d'avoir revu ces rochers mais bon, j'ai pas cherché à les retrouver dans la verdure rocheuse.

Et de là à vous dire d'où viendrait le nom de ces rochers, alors là j'en sais rien; ça a toujours été comme ça...