Instants d'années (1)

jeudi 30 juin 2011

Un autre endroit insolite en Italie se trouve à Gardone Riviera, toujours sur les bords du lac de Garde.

Le monument le plus connu de Gardone Riviera est le Vittoriale degli Italiani, qui fut la demeure d'un poète Italien, Gabriele D'Annunzio (1863-1938). Conçu par l'architecte Giancarlo Maroni et construit en 1921, il fait partie depuis 1925 des monuments nationaux italiens.

Le parc du Vittoriale rassemble plusieurs souvenirs du poète dont la proue du navire Puglia, à bord duquel il partie en 1920 à l'assaut de la ville de Fiume (Rijeka en croatie).

Un bateau en pleine nature.

Sur les hauteurs du parc se trouve la mausolé du poète... d'où l'on a une bien belle vue sur le lac de Garde. Accessoirement on voit que le bateau en contrebas est vraiment loin de tout élément liquide au milieu de l'élément végétatif.

Loin de toute eau, c'bateau!

mercredi 29 juin 2011

La rive occidentale du Lac de Garde, moins vouée au tourisme de masse que la rive orientale, est plus ensoleillée, plus agréable.

Entre autres, on y cultive les citrons et le limone de Limone Sul Garda doit dire citron.

Mais bon, ma photo montre un truc qui n'a rien à voir avec un citron; c'est juste pour parler du village côtier.

Donc, en allant sur la rive, quelle ne fut pas ma surprise de voir une statuette dépasser légèrement des vagues du lac. Aucune explication alentour pour expliquer le pourquoi du comment. A mon avis je devrais mettre tuba et autre retenage de respiration pour aller lire ce que l'on voit à la droite de la statuette. Moi, très cartésien de me rappeler mes années de cathéchisme, de me souvenir que Jésus marchait bien SUR l'eau. D'autres me diraient que ce doit pas être notre Chéchouche!!! Alors chè qui?

Jésus ne marchait-il pas sur l'eau?

dimanche 26 juin 2011

Finalement petit à petit je vais poster toutes les photos que j'ai prises dans ce village de Buonconvento. J'en ai 6 à mon actif en stock, et avec la photo du jour, on en est à 3. Et vous savez quoi? Les 3 restantes sont toutes dignent d'être un jour postées sur ce blog. Comme quoi...
Puisque je me fais une semaine de "rues Italiennes" j'ai quand même mis la photo de la rue principale de ce village qu'est Buonconvento.

Petit jardin du Buonconvento

Une fois garé la voiture sur le parking face aux remparts médiévaux de briques (1371), ce dont je me souviens c'est de cette petite place fleurie et j'étais surpris de voir que ce n'était pas le jardin de quelqu'un mais juste un parterre fleuri avec ses bancs pour se reposer ou "prendre" le temps de voir la vie passer... du moins de voir le Manu passer avec son guide de la Toscane à la main et l'appareil photo en bandoullière.

samedi 25 juin 2011

Au niveau de la Piazza Della Cisterna à San Gimignano nous sommes au coeur de l'ancien village.

près du puit à San Gimignano

Au centre de la place se dresse un puits octogonal monumental du 13e siècle, en travertin, frappé aux armes du podestat Guccio Malavolti, comme en témoigne l'échelle qui y figure.
La Piazza Della Cisterna est entourée de maisons médiévales, dont les plus importantes sont la Casa Salvestrini, anciennement un hopital (XIIIe siècle), le palais Tortoli-Treccani avec ses meneaux blancs (1300), le palais dei Cortesi avec sa tour du diable (on en devine sa base sur la gauche de ma photo) et les tours jumelles des Ardinghelli (familles partisanes des guelfes).

vendredi 24 juin 2011

Pour avoir une vue d'ensemble de l'endroit, cliquer ICI.

La Piazza dell’Anfiteatro, ou piazza del Mercato, s'appuie sur les vestiges des anciennes arènes romaines du IIe siècle tout en conservant sa forme elliptique. Sur son pourtour, de charmantes maisons médiévales ont été érigées utilisant d'ailleurs parfois des pierres des arènes. On retrouve aux 4 points cardinaux 4 portes d'accès correspondantes aux portes autrefois empruntées par les gladiateurs.

Un endroit étonnant à ne pas rater pour qui s'en va à Lucques!

derrière l'amphi de Lucques

jeudi 23 juin 2011

Il est possible (et même recommandé) de faire le tour du Monte Amiata (1738 mètres) et ainsi de traverser de paisibles villages.

Je sais très bien que de mes nombreux pays visités il y certains endroits dont je n'ai jamais parlé, encore moins fait allusion sur mon blog. Il en va ainsi pour ce village portant le nom de Abbadia San Salvatore. Nous sommes à 70 km de Sienne, sur le versant oriental du volcan éteint.

Le village de 6800 habitants tire son nom de l'abbaye bénédictine San Salvatore, présente depuis 762, et fondée par le duc lombard Ratchis. En subsistent, l'église romane du XIe siècle, restaurée au XVIe siècle et une intéressante crypte du VIIIe siècle.

Abbadia San Salvator

Le centre médiéval du bourg est un dédale de ruelles traversées d'arcs, conservant de nombreux palais gothiques ou de style Renaissance.

mercredi 22 juin 2011

Parco del Valentino.

Cela semble romantique et ça peut l'être lorsque l'on est une belle amourachée de son Valentin, assis tout deux sur un banc dudit parc. Quoi qu'il en est, ce parc conçut au XIXème siècle est LE poumon vert de la ville de Turin et l'un des endroits les plus appréciés de ses habitants.

Le nom pourrait venir d'une ancienne chapelle dédiée à St Valentin.

Dans une partie du parc se trouve un village médiéval construit pour l'expo universelle de 1884. Le village est représentatif d'un aperçu complet des principales caractéristiques stylistiques et les œuvres architecturales du Piémont et de la Vallée d'Aoste au Moyen Age, avec son château qui peut être visité... et je ne m'en suis pas privé!

médiéval 03 08 tourinau

dimanche 19 juin 2011

L'Ospedale del Ceppo est un hôpital médiéval dans Pistoia.

Au dessus de sa loggia, une frise en terre cuite émaillée, partiellement de Giovanni Della Robbia (1525) représentant de manière colorée les sept oeuvres de miséricordes... qui sont les suivantes:

Nourrir les affamés.
Donner à boire aux assoiffés.
Abriter les sans-abri.
Habiller les nus.
Visiter et rançonner les captifs, (les prisonniers).
Visiter les malades.
Enterrer les morts.

Mais bon, quelques années plus tard, à la vue du détail que j'ai pris en photo, je ne sais guère laquelle de ces oeuvres de charitée est-ce? A mon avis, c'est celle de visiter et de donner la rançon des personnes prisonnières.

ospedale pistoia

samedi 18 juin 2011

vérone arc 08 05 1
L'arc de triomphe romain dit Arco dei Gavi, Ier siècle après J.C.

Cet arc fut élevé en l'honneur de la famille aristocratique des Gavi par l'architecte Lucio Vitruvio Cerdone. Le nom de ce dernier est d'ailleurs gravé sur le monument en calcaire blanc qui comportait à l'origine les statues des membres de la famille des Gavi dans les niches des façades.
Il a été construit au début de la Via Postumia, voie romaine menant à la ville (entre les deux "jambes" de l'arc se trouve justement une infime portion du dallage de cette voie romaine). Au cours du Moyen Age il était utilisé comme une porte dans les murs.

vérone arc 2

Installé sur l'actuel Corso Castelvecchio, il fut abattu par les troupes napoléoniennes. Il a été démonté en un jour, le 29 août 1805. Les forces de Napoléon pensaient qu'il était susceptible d'entraver le transit des militaires. Gardé par les Veronesi (le nom Italien des habitants), il a été soigneusement reconstruite à l'emplacement actuel en 1932, sur une place entourée d'arbres sur la droite du château médiéval de Castelvecchio.

vendredi 17 juin 2011

Montepulciano.

En face de l'église Sant'Agostino se trouve, au sommet d'une tour médiévale, un polichinelle en bois recouvert de tôle sonnant l'heure toutes les heures.

montepulciano clochetonnier

Faut savoir qu'il est là haut, du moins qu'il y a un Jacquemart au dessus de nos têtes. Avec mon guide bleu de la Toscane je le savais en empruntant la Via di Gracciano, la rue principale de Montepluciano, mais pour qui est venu sans sa bite et son couteau, seulement passer pile poil quand une heure sonne, pour le remarquer en levant la tête et en prenant du recul.

jeudi 16 juin 2011

Monument emblématique de la ville de Sienne, le Palazzo Pubblico avec surtout sa Torre della Mangia d'une hauteur de 88 mètres.

La Cappella di Piazza est le nom donné à une chapelle en marbre, en forme de loggia, située au pied de la tour de briques et de marbre.

sienna entre marbre et brique

La Cappella di Piazza fut ajoutée par les Siennois en offrande à la Vierge Marie en remerciement de les avoir libérés de la peste noire. Commencée en 1352, sur les plans de Domenico d’Agostino, elle est remaniée en style gothique en 1376 par Giovanni di Cecco.
On trouve dans les niches des pilastres saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Jean-Baptiste, saint Pierre, saint Barthélemy et saint Thomas (1378-1382). La grille en fer forgée est de la même époque et au dessus de l'autel, une fresque de Sodoma (Vierge à l'Enfant et Dieu le Père; 1537-1539).

mercredi 15 juin 2011

Un cadran d'une horloge avec 24h.

Brescia, sur la Piazza della Loggia.
Face à la Loggia (fondée en 1492 et terminée en 1574) qui a donné le nom à cette place, se trouve la Tour de l'Horloge avec ce cadran peint par G.G. Lamberti en 1547.

Je ne voudrais pas passer pour celui ne sachant pas lire l'heure, mais là, je sais pas lire l'heure. Il doit être bien 12h des midis (avec le soleil) et non pas 12h des minuit, mais les minutes, faudra un jour m'expliquer sans que je sois obligé d'aller à St Cyr. horloge brescia 08 07

lundi 13 juin 2011

Ce village magnifique se trouve dans la région du chianti (beurk, c'est du vin!!!). Difficile de ne pas voir les plantations de l'un ou de l'autre quand, comme moi en voiture, j'en ai fait le tour. Moment magifique de retrouver l'horizon si particulier avec ces tours faites en pierre, au détour d'un chemin donnant sur le pré d'un propriétaire foncier.

Voici une autre photo de mon cru au milieu des vignes.

san giminiano 08 06

dimanche 12 juin 2011

Non loin de Riva del Garda se trouve la localitée de Torbole (le village que l'on voit sur la photo).

Nous sommes dans la province du Trentin, une région où l'Allemand côtoie l'Italien. Nous sommes surtout tout en haut du lac de Garde et ma photo montre plein sud.

Les montagnes qui se voyent bien sur la rive opposée font que cette partie haute du lac est moins touristique que du coté oriental. Et pourtant, c'est sur cette côte aux montagnes plongeant dans les eaux que se trouve la Gardesana Occidentale, l'une des plus belles routes en Italie. Quelques 70 tunnels et 56 ponts s'égrennent le long de cette route spectaculaire. Faudra qu'un jour je mettes une ou deux photos sur mon blog (je croyais pourtant en avoir déjà mises).

lac 3 08 07

samedi 11 juin 2011

Deux choses ressortent de cette photo: de nouveau le Monte Amiata encore vue au très très loin et l'église de San Bagio en contre-bas du village de Montepulciano.

montepulciano 08 06

Nous sommes de nouveau au sud de Sienne, dans le Val d'Orcia.

vendredi 10 juin 2011

Ceux qui ne sont pas familiers pourraient croire que la tour au centre de ma photo pourrait être la Tour Effeil et que nous sommes sur Paris... mais il n'en est rien!

Nous sommes à Turin et c'est la Mole Antonelliana que l'on devine pointer vers le ciel, au dessus de l'horizon des toits Turinois.

Alors bien naturellement j'ai d'autres photos d'autres villes d'Italie vues d'en haut avec les collines ou autres montagnes en arrière plan, alors pourquoi choisir une photo où l'on devine peu de choses? Je sais pas, c'est comme ça. On va dire que c'est le ciel qui attire surtout le regard, et qui plus est avec ce nuage cachant pile poil le soleil. Que c'est un ensemble qui m'a fait choisir cette photo pour imager un jour de cette semaine paysages Italiens.

Vous situer dans le temps et l'espace cette photo: je m'en revenais d'aller visiter la basilique Superga et je redescendais en direction de la ville à bord du Funniculaire.

turin d'en haut 03 08

jeudi 9 juin 2011

2005 fut l'année de ma seconde année en Italie.

Je me souviens d'être aller du coté de Sienne et, pour clôturer mon séjour, je m'étais alors engagé tranquillement en remontant vers la France, sur les routes Toscanes, pour arriver au niveau de Carrare. La photo qui suit, est la suivante d'une autre que j'ai déjà posté en juin 2006 (comme quoi, ça ne nous rajeunit pas).

carrare 08 05

Quand je relis les deux commentaires de l'autre photo (surtout mon commentaire posté en mai 2010, soit une très bonne année avant) déjà je disais qu'en aout 2011 je retournerais dans la région de Carrare... et du coup, vous avez sans le savoir l'une de mes deux destinations dont je me réserve la surprise de dans deux petits mois. Et oui les enfants, lorsque l'on voyage de ville en village dans cette Toscane, que l'on voit les façades des Duomos, la statuaire de certains musées, les pierres de nos régions où l'on vit le reste de l'année, provenant de la région de Carrare, on a qu'une envie: visiter certaines carrières, du moins aller du coté de la ville de Carrare.

mercredi 8 juin 2011

Source Wikipédia:

Le val d'Orcia est une vaste vallée située dans la province de Sienne, en Toscane, au nord-est du mont Amiata et voisine de l'Ombrie, traversée par la rivière Orcia qui lui donne son nom. Son paysage emblématique de la Toscane, marqué d'argile et du tuf (collines argilo-sableuses du Pliocène), est visible partout sur les cartes postales, les photographies ainsi que celles de ses villages médiévaux comme Pienza et Montalcino.

Le val d'Orcia est classé depuis le 2 juillet 2004 comme un important parc naturel, artistique et culturel, faisant partie de la liste du patrimoine de l'Humanité établie par l'UNESCO, pour l'état de conservation de ses paysages, qui a eu une considérable influence sur beaucoup d'artistes de la Renaissance artistique italienne.
___________________________________________________________________________________________________________

Rouler sur ces routes fut un rêve en soi. Si pour ma toute première fois sur le sol Italien j'avais opté de Florence plutôt que Venise ou Rome c'était bien sûr pour ces paysages si typiques, Toscans. Et si je retourne en aout de nouveau en Toscane, c'est pour m'imprégner de cette région absente à mon coeur depuis 2006. Cinq années déjà que je n'y ais mis les pieds. Chose révolue d'ici deux mois.

La toute première colline visible sur ma photo est le promontoire de 800 mètres de hauteur sur lequel se trouve le village de Radicofani. La forteresse (XIIIème siècles) du village s'impose dans tout le paysage alentour, reconnaissable à sa puissante tour.

radicofoni 08 06

Au loin, le mont Amiata (1738 mètres).

lundi 6 juin 2011

Que dire de plus dans le commentaire d'un autre billet mis plus tôt sur mon blog et qui dit déjà tout?

Rien que sur la façade, les très nombreuses gargouilles et statues du XIIIème siècle, sont d'une finesse remarquable. On les doit pour la plupart à Giovanni Pisano (les originales sont au musée de l'Oeuvre). Le Campanile de style roman a été érigé en 1313.

façade sienne

intérieur sienne 2

... en cherchant bien, j'ai pas tout à fait tout dit. Il y a ce qui est l'une des pièces majeures de la Cathédrale de Sienne: son pavement.

D'une surface de 3 000 m2, il comporte 37 marqueteries de marbre, sur 56 panneaux représentant les Sibylles, les Vertus et des allégories de l'Ancien Testament. Il a nécessité le travail d'au moins quarante artistes entre les XIVe (1372) et XVIe siècles (1547). Certaines interventions ont même eu lieu au début du XXe siècle.

Si durant la période estivale certains de ces panneaux sont pour la plus grande majoritée visibles, d'autres, plus fragiles, sont protégés par de grand cartons pour ne pas être piétinés directement. Dans tous les cas on ne peut pas déambuler comme on le désire; il faut suivre un "chemin" délimité par un cordage.

intérieur sienne 1

Puisque j'en ai fini avec cette suite de Duomos de différentes villes Italiennes, en voyant chaque billet des jours passés on se rends compte que les façades sont vraiment toutes de style différentes. Allant de très sobres comme celle de Brescia jusqu'à celles ressemblant à celle de ce billet, de Sienne. Elles ont chacunes une histoire différente et bien entendu il n'est pas très futé de se dire que l'une est mieux que l'autre. Celle de Sienne est quand même magnifique et fanchement, il m'est difficile de trouver mieux en édifice religieux (extérieur ET intérieur).

dimanche 5 juin 2011

Au début du XIème siècle les Sarrasins occupent la Sardaigne et la Corse. En 1017, avec l'aide de Gênes, la cité Pisanne capture la Sardaigne.

1063 marque le début de la construction de la cathédrale de Pise grâce au butin tiré du sac de Palerme la même année, d'où l'inscription sur la façade de la cathédrale qui indique la source de financement. Ce bâtiment de style roman fut consacré en 1118 par le pape Gélase II. Le duomo ne sera terminé qu'au début du XIIIème siècle (époque à laquelle la façade fut réalisée).

façade pise

Celle-ci étonne par sa légèreté avec ses fines colonnes, un équilibre parfait du fait de ses dimensions (35,40m de large par 34,20m de haut) et dans la distribution de ses éléments décoratifs. Ce style Pisan d'avoir une surface ciselée de colonnes et de marbres polychromes au lieu d'un mur plein sera repris dans d'autres églises (Pistoia, Lucques, Porto Torres -en sardaigne- et Arezzo).

Le Duomo de Pise porte aussi le nom de Cathédrale de notre Dame de l'Assomption.

L'intérieur allie la richesse du décor et la simplicité des formes. Les colonnes, l'alternance des couleurs, les arcades des bas cotés et les piliers des tribunes contribuent à assurer l'harmonie de cette architecture qui multiplie les perspectives, les jeux de lumière à travers un espace profond et démultiplié. Le plafond à caissons du vaisseau central fut installé lors de la restauration après l'indendie de 1595.

intérieur pise

Enormément des tableaux de maitres à contempler...

samedi 4 juin 2011

Le campanile se voit bien

La Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin (en Italien : Cattedrale di San Giovanni Battista) est la principale église de Turin. Elle a été construite entre 1491 et 1498 et est adjacente à un campanile plus ancien (1465) et surélevé en 1720 par Juvarra. C'est la seule représentaion de l'époque Renaissance à turin.

L'intérieur est austère et produit un sentiment de froideur. Vous conviendrez que cela n'a rien à voir avec les autres intérieurs des Duomos dont je vous ai déjà montré et, vous le verrez bien, avec les autres billets à suivre.

La nef aux massifs piliers

La chapelle du Saint-Suaire, où est conservé le Suaire de Turin, fut ajouté à la construction entre 1668 et 1694.

vendredi 3 juin 2011

C'est en 1117 qu'un tremblement de terre a donné sa physionomie actuelle aux arènes de Vérone.
Ce même tremblement de terre eu vent d'une église médiévale et c'est sur ses ruines que furent commencée ce qui est, de nos jours, le duomo que nous pouvons admirer.

La façade du duomo de Vérone

Le duomo ou cathédrale Santa Maria Matricolare de Vérone fut commencée en 1139 sur les ruines d'une église médiévale préexistante. Le nouveau batiment de style Roman fut consacrée le 13 septembre 1187.

Le cloître roman ainsi que le baptistère roman sont du 8e siècle. Le clocher, quant à lui, commencé au 16ème siècle par Michele Sanmicheli resta inachevé.

Le portail roman recèle des sculptures par Nicolo, mêlant étrangement les personnages de la Chanson de Roland et ceux des évangiles. L'intérieur de la cathédrale de style gothique, abrite un retable réalisé par Titien en 1535 (l'Assomption). La décoration intérieure quant à elle date principalement de la Renaissance. Les architectures peintes par Giovanni Maria Falconetto au XVIe siècle sont particulièrement agréables.

l'intérieur du duomo de Vérone

jeudi 2 juin 2011

Accolés l'un à l'autre, les 2 duomos de la ville de Brescia.

brescia duomo 1 08 07

Si le plus récent (1604) porte le nom de Duomo Nuovo, le plus ancien porte quant à lui le nom de Rotonda ou Concattedrale Invernale di Santa Maria Assunta.

La Rotonda, édifiée durant la première moitié du XIIe siècle en style roman lombard, a subi plusieurs extensions au cours des siècles mais a conservé sa structure romane d'origine, ce qui en fait un des exemples les plus importants de rotonde en Italie.

Ses trésors: des sarcophages de marbre, des toiles des peintres Brescians Moretto et Romanino (XIVème), sa crypte San Filastrio (XIIème).

brescia duomo 2 08 07