Instants d'années (1)

vendredi 29 février 2008

Saint Galgan s'en retournerait dans sa tombe de voir ce qu'il en reste de sa maison.

Une autre photo de l'abbaye de San Galgano, mais vu de son intérieur, en direction du choeur.

De style romano-gothique, elle fut édifiée entre 1224 et 1288 en l'honneur de saint Galgan (1148-1181). C'est la première église gothique toscane, elle inspira la construction de la cathédrale de Sienne.

dimanche 10 février 2008

Je reviens quelques instants (d'années) sur ce tour du lac de Garde puisque j'avais oublié un de ces village typique de ses côtes, Maderno. Voilà chose faite en ce jour.

Maderno fut la cité romaine la plus importante de la Riviera Bresciana. De nos jours, une église romane du XII, S.Andrea et une église paroissiale néo-classique renfermant des oeuvres de Véronese et de Palma le Jeune.

Jeux de jets d'eau.

dimanche 3 février 2008

La Cène de Tiepolo Desenzano est donc le dernier village qui boucle mon tour du lac de Garde.

Desenzano est la plus animée (la plaque tournante des lignes de bateaux), la plus commerçante et la moins résidentielles des villes du lac. La ville mérite un arrêt, bien évidemment. Entre autres choses à voir, il y a cette Cène de Tiepolo dans l'église Santa Maria Maddalena (XVI).

Tableau original s'il en est puisque l'un des personnages est montré la tête coupée (à monter un escalier) et que Jésus est de profil, l'air déjà absent.

Avec Desenzano, nous sommes à 9km à l'ouest de mon point de départ, à savoir Sirmione. En temps normal il y en a pour 158km et j'aurais mis ça sur un peu moins de 3 jours. Ce que je n'ai pas trop dévoilé c'est que je me suis aventuré hors du tour en allant voir les alentours. Donc les 158km, c'est uniquement sur le papier.

Il y a une ville que j'ai oublié d'en parler, à savoir Maderno (entre Gargano et Gardone Riviera). Ce sera pour dimanche prochain...

vendredi 1 février 2008

Le beau temps avant l'orage! Et pas une toiture pour me protéger!!!

Impressionante cette masse nuageuse au loin. De toute façon, ça a pêté: il y a eu trombes de pluies par la suite.

L'ombre des cyprès rasante, le soleil à se coucher.

J'en ai fait allusion de part 2 fois à cette abbaye de San Galgano dont il ne reste pas grand chose de son cloitre et surtout de sa toiture.

Une fois la voiture garée dans le parking se trouvant un chouias à l'écart, on s'en va à pinces vers les ruines. On la voit déjà de loin par son flanc droit puis on arrive sur cette route encadrée de cyprès, la façade comme fond de scène...

Une autre image de la Toscane.