Instants d'années (1)

vendredi 31 août 2007

Dans cette ville de Lucques, une place oblongue et fermée. Les maisons qui en font le contour sont construite à l'emplacement même d'un amphithéârte romain, construction du second siècle.

Comme la plupart des édifices romains, l'amphiteâtre est tombé en ruine et ses matériaux ont étés finalement employés dans les constrctions des édifices religieux vooisins. Même que des constructions ont vu le jour dedans la place.

Celle-ci, (re)visible de nos jours, date de 1830 quand elle fut percée. La Piazza dell'Anfiteatro.

J'ai bien quelques photos de la place, mais elles ne montrent pas convenablement l'effet de rondeur. Alors pour montrer mon propos, une carte postale de la Piazza dell'Anfiteatro vue du ciel.C'est pas d'moi, ça.

mercredi 29 août 2007

Bon, je ne parlerais pas de la soirée La Traviata que j'ai vu le 4 aout dernier mais la photo ci-bas vous donne un aperçut de cette peau de chagrin visible depuis la fosse. Ces 4 arches de la 3ème rangée paraissent bien fragile et quand on regarde l'autre billet de ce mercredi, la vue de profil, et ben faudrait pas un autre tremblement de terre dans la région.

Où que j'aille, j'adore arriver avant l'heure; quitte à attendre des plombes le début...

L'emblème de la ville de Vérone.Les arènes de Vérone sont les 3ème plus grande de l'empire Romain. La moitiée de la population de la ville de l'époque pouvait contenir ses gradins à voir des combats de gladiateurs, des animaux, bref, tout ce qui faisait le divertissement de la population Romaine.

En 1117, un tremblement de terre a fait disparaitre la rangée d'arcade extérieure. Celle-ci soutenait les gardins supérieurs qui venaient se poser contre. Il ne reste plus qu'une peau de chagrin pour faire deviner la splendeur de ce que cela devait être: 3 hauteurs de 4 arcades que l'on nomme aile.

Néanmoins de nos jours, on a donc les 72 arcades de la seconde enceinte qui, bien naturellement devait ne pas être visible au départ..