Instants d'années (1)

samedi 25 novembre 2006

Je ne continue pas la semaine des animaux (si vous pensez la chose en voyant le titre). C'est juste qu'en passant aux cotés de trucs qui brillent et dont je me reflète dedans (souvenez vous), je ne peux éviter la photo. Comme je suis maigre et comme les architectes on fait des maisons bizarres! Bon, de passer une journée complète à Montepulciano, refaire toujours la même voie principale de la ville de son entrée vers le Duomo et sa place, au bout d'un moment ça lasse et de prendre toujours les mêmes chose, on se mets à rechercher ce qui sort de l'ordinaire. Ce qui c'était ces théières (ou cafetières) en devanture d'un magasin. La forme de l'ustensile, la manière dont on se mirre dedans, la luminositée du moment, bref il m'en faut peu pour lui tenir causette...

lundi 20 novembre 2006

Miam miam A l'Ouest du centre-ville de Florence se trouve depuis le XI un marché. L'édifice actuel, le Mercato Nuovo date en fait du XVI. De nos jours des camelots vendent des articles de cuir. A l'extrémitée sud du marché se trouve une petite fontaine surmontée d'un sanglier en bronze, Il Porcellino. Aux pieds de l'animal un foisonnement de détails méticuleux, aussi de bronze: fleurs, grenouilles, escargots, abeilles...

La coutume veux que quiconque touche le museau du sanglier ou mets sa main dans la bouche, aura de la chance et, est sûr de revenir une seconde fois à Florence. Bon, en ce qui me concerne je n'ai pas eu de chance (si avoir de la chance c'est gagner au loto) et je ne suis pas encore revenu à Florence (même si de par deux fois j'ai vu la ville de loin alors que j'étais sur l'autoroute en direction vers le sud de la région). A la vue du museau qui brille, il est populaire (et que de monde est de ce fait revenu dans la capitale Toscanne!!! ).

Mais au fait, il y en a pas un autre que l'on est sûr de revoir à Florence??? Il me semble que c'est Hannibal Lecter qui mets aussi sa main sur le museau du porcin.... Saluer votre maitre! Prosternez vous, humains!!!

mercredi 15 novembre 2006

C'est vraie: juste être en contemplation devant ce panorama. Après tout, j'ai payé de ma personne d'une année de dure labeur par tous les temps pour être là, et j'y étais! Sauf que comme tout est un éternel recommencement, l'année de dure labeur se continu en ce moment. Et c'est pas le mauvais temps à venir qui va réchauffer les coeurs. Alors dans un moment de blues ce qui reste à faire, c'est reprendre les albums et de se replonger dans ces endroits baignés de soleil à s'en faire pêter de souvenirs!!!

Ici, c'est depuis les remparts (qui sont plus un mur de soutennement) cerclant la ville haut perchée de Montepulciano avec vue sur le Val d'Orcia en direction de l'Ouest. D'une manière invisible, tout au loin, se trouve la ville de Sienne. Je suis resté toute la journée à Montepulciano et quand je revois ce cliché du matin et les autres pris en fin de journée, quelle différence! Je ne les ais pas encore mis sur ce blog mais les nuages donnaient un de ces spectacles inoubliables au dessus de la ville, grâce au soleil couchant...Les mots sont inutiles

mardi 7 novembre 2006

Santa Croce se trouve un peu à l'écart de la ville médiévale, autrefois en dehors des murs. C'est le principal sanctuaire des religieux qui avaient été envoyés à florence par Saint François d'Assise. Ce qui fut aux origines qu'une simple chapelle dédiée à la sainte croix, fut agrandie vers 1228. Ce que nous voyont de nos jours fut commencée en 1294 et consacrée au XIV. La façade de marbre néo-gothique est de facture toute récente,1857 (ailleurs je lis 1863) ainsi que le campanile puisque l'original s'est effondré au XVI. Dans cette église se trouve des tombeaux de grands hommes Florentins célèbres tels que Michel-Ange, Galilée, Ghiberthi et Machiavel (difficilement visible se trouve une statue de ce dernier à la gauche de la façade). Piazza Santa Croce La Piazza Santa Croce servait au moyen-Age a acceuillir les grandes foules populaires pour écouter les prédications des disciples de Saint François, assiter à des tournois ou tout simplement pour se battre. Cette place est bordée de palais typiquement Florentins.

jeudi 2 novembre 2006

Deux chevaux qui attendent le touriste landa sur la Piazza Della Signoria dans cette superbe ville qu'est Florence. Dans quasiment toutes les villes touristiques, on a ces calèches qui permettent de voir la ville visitée tranquillement. Bon, on connais tous ça de l'avoir vu. Florence ne déroge pas à la règle en ayant ce genre d'attraction. Ca me fait penser qu'en ne parlant que des capitales que j'ai vu, seule Londres a ce genre de locomotion dans ses rues. Y'a pas ça dans Paris, par exemple.

La Piazza Della Signoria, j'en reparlerais plus tard, mais je pourrais juste dire en préambule que c'est une place comme un musée en plein air. Des oeuvres originales cotoient des reproductions. Sur ce cliché hivernal, 3 batiments sont reconnaissables: le Palazzo Vecchio-1332- (en restauration), la Loggia dei Lanzi-1382- et entre les deux, le début de l'aile nord de la gallerie des offices-1580-. Les statues que l'on devine, sur l'extrème gauche la Fontana di Neptuno-1575- et sur l'extrème droite on reconnait l'Enlèvement des Sabines-1583- sous la Loggia dei Lanzi. Conversations secrètes