Instants d'années (1)

dimanche 28 mai 2006

L'Arno est le fleuve qui traverse la ville de Pise.

Cette photo, je l'ai prise en fin de journée et je m'en allait voir la petite église de Santa-Maria della Spina qui se trouve comme l'on peut le voir le long des quais.

 

Toute de marbre, elle n'est pas à sa place d'origine. Elle se trouvait en contre-bas, sur la grêve, sujète aux crues du fleuve. Elle fut démantelée pierre par pierre et remontée là où nous pouvont l'admirer de nos jours.

 

Une perle.

jeudi 25 mai 2006

Au 29 de la rue Guinigi se trouve l'une des maisons les plus pitoresques de la ville de Lucques, en Toscane.

Quand je dis maisons, c'est peu dire car c'est plutôt imposant comme batisses, tout en briques rouges. La particularitée est cette tour chapeautée d'arbres comme il y en avait du temps de la Renaissance Italienne. Inutile que ça fait drôle d'être là haut avec des branches qui vous surplombent; on a pas trop conscience d'être en hauteur.

Et puis Lucques est une belle ville, une de plus de cette magnifique région qu'est la Toscane...

Il fut un temps où les villes Italiennes de cette région étaient constéllées de tours comme celle-ci. Le parfait exemple encore visible de nos jours se trouve non loin de Sienne, à San Giminiano... j'aurais l'occasion de revenir sur ce village riche architecturalement parlant.

dimanche 21 mai 2006

Aller, un petit cadeau: la vue que l'on a depuis le sommet de la Torre del Mangia. On voit très bien la place en contre-bas ainsi que le duomo de Sienne (avec le campanile et la façade inachevée de ce qui aurait dut être une église des plus impressionantes et où j'étais dans le cliché précédent).

Moyennant 10€ le billet, on peut monter au sommet de la tour (88m d'altitude) pour une vue de la ville à 360° inoubliable et une visite du Palazzo Pubblico.

Vous alors, j'vous gâte trop.

Sienne, ville médiévale de briques, de pierres et de toits typiquement méditerranéen.

Au sud de Sienne, à mes yeux, se trouve la vraie Toscane-carte postale ( un paysage que je connaitrais d'ici un peu plus de 3 mois). Un paysage valonné de champs ou de vignes, mais surtout de cyprès sur les cotés de la route...

A Sienne, des merveilles que j'ai pu voir et avoir sur pellicule. Par exemple cette vue de la torre del Mangia sur la Piazza del campo depuis ce qui aurait dut être la nouvelle façade du nouveau Duomo Santa Maria Assunta (mais qui fut arrêté en 1377 en raison de la peste, le SIDA de l'époque). Je suis monté sur la Torre del Mangia et j'ai des vues MAGNIFIQUES de cette SPLENDIDE ville!

Au pied de la tour, une place célébrissime puisque c'est là que se déroule deux fois l'an (2 juillet et 16 aout) le Palio, une course folle équestre d'une durée de 1mn et 10 secondes où tout est permis. On voit ça des fois à la télé Française dans le journal de la petite Claire C.

Une place originale puisque de forme façon coquille Saint-Jacques et qui descend vers une large bouche dégout. Une place où se retrouve les Siennois et qui s'asseyent sur les briques rouges de la place en suivant l'évolution de l'ombre de la tour qui cache le soleil. A mon avis, c'est plus les touristes qui font ça. Touristes qui peuvent aussi aller se désaltérer aux cafés qui bordent le dessus de la place.

 

 

 

 

Sienne est une très belle ville, je la trouve même plus belle que la capitale Toscane, Florence. A Sienne c'est simple, j'ai visité le plus bel édifice religieux que j'ai jamais vu, le Duomo, justement. A ses cotés, Notre Dame de Paris (Fr), Westminster abbaye (Uk), la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle (Sp), le monastère des Jéronimos (Pt) et même le Duomo de Santa Maria del Fiore à Florence (It), tous ces édifices où je suis allés, et ben ils peuvent aller se rhabiller! La cathédrale de Sienne illumine tout ce que j'ai vu. J'en reparlerais ultérieurement...

Je me souviens qu'en me promenant dans Sienne, le temps orageux est devenue en une averse de grosses gouttes. L'après orage, j'ai adoré la lumière sur la ville...petit souvenir, juste comme ça.

samedi 20 mai 2006

Un mot m'est venu à l'esprit en voyant ce monument mondialement connu: spectaculaire.

La tour de Pise est tellement penchée que de profil, cela en est spectaculaire! Avec le vase qui est d'aplomb sur un piedestal, l'inclinaison en est des plus saisisantes!

Pour qui ne connait pas, la tour de Pise se trouve (à Pise, bien entendue! ) sur une esplanade portant le nom de Piazza Del Duomo: la tour est le campanile (campana en Italien, c'est cloche en Français), aux cotés du campanile, le Duomo (la cathédrale), le baptistère (pour les baptèmes) et le Campo Santo (un cimetierre).

 

Qui va à Pise se doit de monter là haut, au niveau des cloches (prix : 15€  pour 30mn). L'inclinaison est ressenti quand on monte car le pied est anormalement plat et que l'on se sent tomber en montant. La descente nous réserve une surprise insolite: juste avant de ressortir, on voit le chevet du Duomo penché alors que c'est l'encadrement de la porte de la tour qui nous induit en erreure, puisque c'est elle qui est penchée!