Lorsque l'on rentre dans la cour du musée des beaux arts de Tours, on ne peut pas ne pas le remarquer, cet arbre, tellement imposant qu'il est.

Ses branches les plus basses, celles au plus près du sol, sont si grosses que l'on est obligé de les étayer avec de rondins de bois pour qu'elles se rompent pas sous leurs propres poids.

Alors toi, Florence qui voulait avoir une autre vue de cet arbre, en voici donc une avec ces petits êtres que l'on nomme humains et qui donne une idée de la taille de l'arbuste! Et quand même, 206 ans qu'il trône au milieu de cette cour, ça force le respect. Et un Cèdre du Liban, ça doit sûrement forcer le respect durant d'autres centaines d'années.

206 ans au minimum vous regardent.