Instants d'années (1)

lundi 30 novembre 2009

L'invitée du lundi est de nouveau parmi nous. Si je dis ça, c'est que la semaine dernière je n'avais de personne quoi que ce soit. Chose réparée ce jour avec Alyssa qui nous poste une histoire (et donne à voir une photo) qui me fait penser à quelque autre monument vue pour ma part en Italie. Alors pour le moment voyageons avec elle au pays enchanteur qu'est celui de merlin et autre Roi Arthur...

Manu


Si la civilisation grecque est à l'origine de l'Illiade et de l'Odyssée, on doit au monde celtique durant le Vème siècle la plus grande fresque de l'occident: la saga du roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde. Dans les légendes celtiques, Excalibur est une épée magique. Cette épée avait en outre la réputation d'être incassable et de trancher toute matière.

En ces temps là, le roi Uther Pendragon était mort sans héritier, et les deux Bretagnes divisées sombraient dans le chaos. C’est alors qu’apparu, fichée dans une stèle de granit, une épée à la garde ornée de dragons. Excalibur, « l’épée dans le roc » portait une inscription comme quoi elle ne serait brandie que par le futur roi des bretons. Tous les barons tentèrent leur chance en vain, puis les chevaliers sans aucun succès. Finalement, suite à un concours de circonstances, c’est Arthur qui réussit à la retirer de son socle, et devint donc le roi de Bretagne.

Plus tard, Merlin l’Enchanteur révéla qu’Arthur était le digne fils d'Uther Pendragon, asseyant ainsi sa légitimité sur le trône. Avec Excalibur à ses côtés, le roi Arthur réuni et pacifia les deux Bretagnes avant de créer la confrérie des Chevaliers de la Table Ronde, qui lui permettra de rallier à lui les derniers opposants et de partir à la quète du Graal.

A la mort d’Arthur, Excalibur fut jetée dans un lac magique, puis disparut.

Que nous importe de savoir ce qui doit prévaloir de l'Histoire ou de la légende, le mythe arthurien fait partie des deux et d'aucun à la fois.

Au pays des contes...

Près de Ploërmel (Morbihan) ces sculptures y ont été irigé en mémoire à cette "Légende".

dimanche 29 novembre 2009

Le Haut-Douro produit du vin depuis quelque deux mille ans et sa principale production, le vin de Porto, est célèbre dans le monde entier depuis le XVIIIe siècle. Cette longue tradition a façonné un paysage culturel d'une beauté exceptionnelle qui reflète en même temps son évolution technique, sociale et économique. Ce paysage culturel impressionnant est toujours exploité avec profit par des propriétaires respectueux des traditions.

Malgré le mauvais temps et le coucher du jour Manu et moi avons parcouru la région du Douro à la va vite.... mais le paysage nous éblouï les yeux à n'importe saison de l'année!!!

Il me semble que la version de manu est la meilleure!

Je vous y invite vivement pour ceux qui ne connaissent pas....

samedi 28 novembre 2009

Reconstruit à partir de 1840 autour de remarquables vestiges médiévaux, le palais de Westminster est un exemple éminent, cohérent et complet du style néogothique. Avec la petite église Sainte-Marguerite, de style gothique perpendiculaire, et la prestigieuse abbaye dans laquelle furent couronnés tous les souverains britanniques depuis le XIe siècle, il présente une signification historique et symbolique importante.

La trinité d'un seul regard.

Suivez mon regard: prendre la grande roue sur les bords de la tamise, de l'autre coté de Big ben et attendre patiemment d'être au plus haut pour embrasser une vue de Londres magistrale...

Et ceci avec en point d'orgue la trinitée inscrite à l'UNESCO au premier plan. Merci British Airways.

Bon, je reconnais que l'église Sainte-Marguerite est peu visible sur ma photo mais on reconnait malgré tout un pignon juste à gauche de Big Ben. Il est fort, ce Ben!

vendredi 27 novembre 2009

Le Haut-Douro produit du vin depuis quelque deux mille ans et sa principale production, le vin de Porto, est célèbre dans le monde entier depuis le XVIIIe siècle. Cette longue tradition a façonné un paysage culturel d'une beauté exceptionnelle qui reflète en même temps son évolution technique, sociale et économique. Ce paysage culturel impressionnant est toujours exploité avec profit par des propriétaires respectueux des traditions.

Le Douro, veine de cette région.

J'ai tellement de fois traversé cette région du Portugal produisant ce vin si célèbre, que je ne les compte plus, ces fois. Et pourtant je reste sur cette impression de ne pas l'avoir vraiment visité à fond.. J'ai vu pas mal de paysages que ce soit entre Peso da Régua et Vila Real, ou encore entre Pinhão et Sabrosa mais toujours sur cette faim de me dire que non, ce sera pour une autre année.

Ce fut le cas ce mois de novembre en cours où j'avais une furieuse envie d'aller voir le vignoble sous les couleurs automnales. Sauf que la journée en fut tout autre et ce n'est qu'en fin de jour d'être parvenu du coté de Pinhão. Il a fait beau et c'était déjà pas mal...

jeudi 26 novembre 2009

Cette ville ancienne, avec sa prestigieuse université, est située au nord-ouest de Madrid. Conquise par les Carthaginois au IIIe siècle av. J.-C., puis ville romaine, elle passa ensuite sous la domination des Maures jusqu'au XIe siècle. Son université qui est l'une des plus anciennes d'Europe a atteint son apogée durant l'âge d'or de Salamanque. Le centre historique de la ville renferme d'importants monuments romans, gothiques, mauresques, Renaissance et baroques. La Plaza Mayor, avec ses galeries et ses arcades, est particulièrement imposante.

La majestée d'une place royale.

Un alignement au cordeau.

Tout simplement le coeur de Salamanque.

Il est des endroits dont on garde un bon souvenir. Cette plaza en est un de ces endroits. Je me suis surpris à me demander si aux étages des personnes habitaient les logements (s'il puisse y en avoir des logements). Mais bon, ce fut juste une pensée parmis tant d'autres... mais la principale fut de me dire que le temps pouvait bien s'arrêter, j'étais bien avec ma boisson fraiche comme amie.

mercredi 25 novembre 2009

La forêt laurifère de Madère est un vestige exceptionnel d'un type de forêt de lauriers autrefois largement répandu. C'est la plus grande forêt de lauriers qui subsiste. Primaire à environ 90 %, elle contient un ensemble unique de plantes et d'animaux, dont beaucoup d'espèces endémiques telles que le pigeon trocaz de Madère.

Une forêt quasi préhistorique. Entre 750m et 1300m se trouve cette forêt dont l'origine remonte à l'ère tertiaire, appelée Laurissilva ou forêt de Lauriphyles. Cette forêt primitive qui recouvrait autrefois une partie de l'Europe, fut détruite par les glaciations et exceptionnellement préservée dans les îles (22 000 ha sur Madeire).

Sur Madeire elle joue un rôle primordial dans la protection du sol et l'infiltration de l'eau de pluie. Elle permet captation et infiltration, et évite l'érosion.

Une autre photo de mon cru ICI.

mardi 24 novembre 2009

Construite sur un site étrusque, Florence, symbole de la Renaissance, a joué un rôle économique et culturel prépondérant sous les Médicis aux XVe et XVIe siècles. Ses six siècles d'une créativité artistique extraordinaire sont avant tout illustrés dans sa cathédrale du XIIIe siècle, Santa Maria del Fiore, l'église Santa Croce, le palais des Offices et le palais Pitti qui sont l'œuvre d'artistes comme Giotto, Brunelleschi, Botticelli et Michel-Ange.

Elle est pas déjà dans mon blog cette photo? Bon ben pour moi ca sera Florence et son Campanile. Photo prise du Duomo juste a cote.

Manu nous a force a monter tous ces escaliers ... tres, tres, trop tot le matin pour eviter les touristes... quelle brute! Pis c'etait encore pire a l'heure du dejeuner.... pas de "break"

Enfin, revenons a la photo, ca vallait le coup car la vue etait superbe!

lundi 23 novembre 2009

L’œuvre de Vauban comprend 12 groupes de bâtiments fortifiés et de constructions le long des frontières nord, est et ouest de la France. Ils constituent les meilleurs exemples du travail de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), l’architecte militaire de Louis XIV. Cette série comprend des villes neuves créées ex-nihilo, des citadelles, des enceintes urbaines à bastions et des tours bastionnées. Y figurent aussi des forts de montagne, des forts de côte, une batterie de montagne et deux structures de communication en montagne. Ces sites sont inscrits en tant que témoins de l’apogée de la fortification bastionnée classique, typique de l’architecture militaire occidentale. Vauban a joué un rôle majeur dans l’histoire des fortifications en influençant l’architecture militaire en Europe, mais aussi sur les autres continents jusqu'au milieu du XIXe siècle.

Une vue d'en haut.

La citadelle de Besançon se confond avec le rocher. Elle se trouve à 118 mètres au dessus du Doubs, la rivière qui fait boucle dans la ville. Elle fut construite de 1668 à 1711 et s'étend sur 11ha. De nos jours elle abrite plusieurs musées et un petit zoo.

L'entrée fortifiée au front royal.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait une semaine thématique. Chose réparée cette semaine puisque dès aujourd'hui, je mettrais en lumière quelques lieux inscrits au patrimoine de l'humanitée, (à l'UNESCO). Un voyage vers ce que l'homme a fait de plus beau, de grandiose, de sublime et qui restera en place pour les générations futures...

dimanche 22 novembre 2009

Le __Môle Antonelliana__ est un temple dévolue au cinéma. Bon c'est vraie que depuis le départ ce devait être un temple religieux puis-qu'étant prévue à l'origine comme une synagogue. Après bien des péripéties historiques durant sa construction, c'est de nos jours, un musée, celui du cinéma.

Et j'en arrive à ma photo du jour. Pour qui ne reconnaîtrait pas la belle blonde dénudée, c'est Marylin Monroe du temps où elle s'appelait encore Norman Jean Baker Mortenson, du temps où elle posait nue pour arrondir ses fins de mois ou tout simplement payer ses impôts.

Le bustier, par contre est du temps de sa splendeur, du temps où elle était l'actrice mondialement célèbre. Et là où le bas blesse, c'est que je connais le film où elle portait ce bustier mais son titre m'échappe! C'est balo, quand même, vous ne trouvez pô?

Si célèbre...

samedi 21 novembre 2009

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la chanteuse Islandaise, Björk. La miss a 44 ans et elle est toujours la première dans l'écoute des musiques que j'écoute.

Elle a commencé sa carrière en 1993 avec Début, son premier album. 5 autres ont suivis dont le dernier opus est sortie en 2007, Volta (pas l'un de mes préférés). Ensuite vous dire quels titres d'elle j'adore, ce serait trop dur tellement le choix est large. Disons que All is full all love, Big time sensuality, un remix de Pagan poetry, An echo a stain seraient dans un hypothétique top 10.

Dans un précédent billet j'avais déjà fait allusion à un concert où j'avais été la voir deux fois de suite. J'y avais déjà mis 3 photos du concert. Quitte à me répéter: sur scène, Björk est accompagnée du String Octet, de Zeena Parkins à la harpe et de Matmos de tout ce qui est accompagnements électroniques. Face à eux, quelque chose comme 17000 personnes... dont moi (et accessoirement Rosa juste devant la scène)...

Le sésame de la soirée...

Seule face à la terre entière...

L'équipe gagnante...

vendredi 20 novembre 2009

Je ne suis absolument pas pinard.

Alors voilà, pour marquer le coup de ce que le Beaujolais nouveau est arrivé (ça revient tous les ans, tel un marronier), une ch'tite photo de l'entrée du village qui marque la zone Beaujolais pour qui s'en vient de Macon, à savoir Saint-Amour Bellevue. Donc pour nos amis géographes, nous sommes plein nord de la région Beaujolais... et pour nos amis du vin, Saint-Amour Bellevue produit des vins rouges colorés et charnus et des vins blancs de qualité (<= trop peu pour moi).

Un village de Saone et Loire comme tant d'autres...

Moi je vous vois me demander comment que l'on nomme les habitants de ce village? Alors manu-la-science va vous répondre: les Sanctamoriens et les Sanctamoriennes. Oui je sais, savoir cela va vous rendre plus intelligent qu'au levé de ce vendredi matin.

Au fait, le beaujolais avec modération, n'est ce pas?

jeudi 19 novembre 2009

La suite du billet d'hier avec une autre vue sur les jardins du Palacio de Mateus.

Quand le vert a la jaunisse...

Ce palais se trouve dans les faubourgs de Vila real et j'en ai déjà pas mal causé sur mon blog. __ICI__ se trouve ce que j'en ai déjà dit. La photo posté le 1er avril 2007 (dans la suite de photos du ICI) est une copie lointaine et selon un autre point de vue de ce billet du jour...

J'ai déjà visité ce palais 2 fois et si je suis passé à ses cotés, c'était pour m'en aller vers la direction des vignobles du vin de Porto. Le point d'orgue de ce samedi 14 novembre 2009 était justement d'aller voir les couleurs des rangs de vigne. Faut dire que j'en ai vu, mais à la fin du jour, sous un ciel gris, la lumière n'était pas au rendez-vous (à tel point qu'il faisait nuit noir-17h30- quand l'on a traversé le Douro sur le chemin du retour vers Paços de Ferreira)...

mercredi 18 novembre 2009

Cela ne s'est sûrement pas rendu compte mais du 11 au 15 novembre dernier j'étais aller passer quelques jours au Portugal. Mon blog ne s'est pas arrêté pour autant.

Sur ces 4 jours, je n'ai eu qu'un seul jour de mlmp-ien (à savoir touristique), samedi 14. Je m'étais fait un programme de voyage et même si j'ai démaré comme sur le plan, la fin n'a pas été comme définie au départ... mais c'est pas grave puisque ce fut une belle journée. Tiens d'ailleurs, la pluie annoncée n'est jamais venue!

J'étais avec Isaura (officiant sur ce blog sous le pseudo Zora).

Mon but touristique était de voir le Portugal sous les couleurs automnales que je n'ai jamais vu de ma vie puisque n'y étant jamais aller à cette période de l'année. La photo qui suit est la vue que l'on a depuis la route derrière les jardins du Palacio de Mateus.

L'automne est partout...

Demain une autre vue sur le palais...

mardi 17 novembre 2009

Prise a Londres.

Vous le voyez le soleil sur ma photo! Vous le voyez!!! Dans le coin du retroviseur.

Un coup de rétro.

Malheureusement, il n'est plus parmi nous... il pleut, pleut et pleut constament ici... hummm Vivement le printemps!

lundi 16 novembre 2009

Mon invité du lundi, qui ce coup-ci est François, nous emmène du coté de l'Afrique... tout en restant chez soi. J'ai dit Afrique???

Manu


Un aperçu de La plaine Africaine au Parc de la Tête d'Or, avec cet élephant qui prend la pose pour le plaisir des appareils photos et des visiteurs...

Léger commpe une plume.

dimanche 15 novembre 2009

Une fleur reste toujours une fleur!

Végétal Vs Minéral

Je ne veux pas faire concurrence à Nathalie puisque ma photo est dans un cadre sauvage...

samedi 14 novembre 2009

De nouveau un autre aspect de la ville d'Urique...

Vue sur la ville

vendredi 13 novembre 2009

Vivre sur les bords du lac de garde, c'est bien mais la terre peut bien s'arrêter de tourner (sous entendre: l'arrivée estivale des touristes surtout autrichiens), cet homme n'en perds pas ses habitudes... si c'est son habitude de retraité d'aller à la pêche du temps en temps libre qu'il a devant lui chaque jour que Dieu fait.

Après, les touristes vivent leurs vies et lui, la sienne.

Alors, bonne pêche?

jeudi 12 novembre 2009

Alors je dois dire au premier abord que ça doit être une boite aux lettres. En tout cas, même si c'en est pas une, le proprio a le sens de l'humour, du moins l'envie de se démarquer des autres boites de sa rue.

Ternand se trouve dans le Beaujolais, dans la zone de ces villages des pierres dorées et c'est un village médiéval. Il se trouve non loin d'un des ces plus beaux villages de France: Oingt (j'y suis aller et j'en aurais l'occasion d'en reparler).

Quoi qu'il en est, ceci est une boite aux lettres qui se remarque de loin et qui du coup ne pase pas inaperçut.

La poste.

mercredi 11 novembre 2009

Un 11 novembre (ça donne "1 11 11"), la fin de la première guerre mondiale... jour férié en France.

Le coquelicot représente la fleur-célébration de cette armistice. J'ai lut il y a longtemps que c'est la première fleur qui avait fleurie sur les champs de bataille encore tous frais de malheurs et de morts. Conjugué à sa couleur rouge-sang, le symbole était tout tracé.

Même factice comme cette croix devant ce mur d'incriptions de noms et prénoms de "étrangers morts pour la France", elle reste symbolique de la fin d'un évènement mondialement tragique...

Mémoire

Un 11 novembre 2009 pour se souvenir.

mardi 10 novembre 2009

Prise en France, vue de Notre Dame de Paris en plein ete. Regardez le mec sur la droite qui se fait la bronzette sous le panneau des handicapes et du parking.

Il est gaulé comme un gaulois.

Ils sont fous ces gaulois!

lundi 9 novembre 2009

L'invité du lundi est Alyssa. Moi qui suis de Bourgogne, on peut pas dire que j'en vois beaucoup des beaux bateaux comme celui qu'elle nous présente ce jour. Promis, si j'en vois un sur le pas de ma porte, j'arrête de boire!

Manu.


Un navire qui a changé trois fois de nationalité (Britannique, Italien...) pour finir par retrouver le tricolore de ses origines en 1979, trompant la mort, survivant là où des milliers d'autres voiliers, plus grands, plus puissants, plus neufs, ont disparu à jamais... Un navire qui a suivi sa bonne étoile.

Le Bélem

Il survécut entre autre au Brésil, à un violent incendie à bord. Quelques années plus tard, le trois-mâts devait échapper par miracle à l'éruption de la Montagne Pelée qui dévasta le port de St Pierre de la Martinique. Il perdit également son nom s'appelant respectivement Le petit antillais, le Fantôme II pour les britaniques puis Giorgio Cini pendant la période Italienne. Son nom lui fut rendu en 1979.



Une coque en acier, des mâts en bois, d'une longueur de 48m, pour une largeur maximale de 8,80m. Il a aujourd'hui 113 ans



Bref, c'est un navire relativement petit, fin, élégant, rapide mais robuste, qui peut transporter jusqu'à 675 tonnes de chargement et qui aujourd'hui, se visite.

Détaillant de près...

Travail oblige, je n'ai pas pu monter à bord, mais ce n'est que partie remise!

dimanche 8 novembre 2009

La Fontaine des Chevaux est très célèbre dans le centre ville historique de Saint Jacques de Compostelle.

Elle se trouve sur la Place de l'Argent (plaza de Praterias), à quelques mètres de la cathédrale. De style italien, la fontaine de pierre est circulaire. La fontaine présente quatre chevaux qui "crachent" de l'eau. Au dessus, une figure féminine tient une étoile.



Une 4CV.

Trop belle!!!

samedi 7 novembre 2009

L'Histoire:

Vímara Peres (820-873) devient en 868, le premier comte de Portucale. Il est également le fondateur d'un petit bourg fortifié, à proximité de Braga, dont le nom, Vimaranis, est issu de son propre patronyme. Avec le temps, l'évolution phonétique transforme ce nom en Guimarães ; cette ville est le principal centre de gouvernement du comté jusqu'à l'arrivée d'Henri de Bourgogne... et accessoirement ce qui deviendra la première capitale du nouveau pays que sera le Portugal.

Vímara Peres est l'un des responsables du repeuplement de la région entre Minho et Douro en particulier, avec l'appui de chevaliers de la région, de celui du bourg de Portucale (Porto), définitivement repris aux musulmans en 868.

Vimara Peres meurt à Guimarães en 873. Son fils, Lucídio Vimaranes, lui succède à la tête du comté, instituant ainsi une dynastie qui gouverne la région jusqu'en 1071.

Vue sur le transept gauche de la cathédrale de Porto depuis la travessa de São Sébastião. La statue équestre visible est celle de Vimara Peres.

Mon royaume pour du bois!

vendredi 6 novembre 2009

Montepulciano et sa __Piazza Grande__, le centre monumental de la ville avec toutes ces façades de palais de styles divers évitant toute monotomnie.

Tout juste contre le Palazzo della Pretura de style gothique (XIV) se trouve un puits (1520) couronné de deux lions supportant le blason des Médicis (pas très visible ces lions sur ma photo du jour, désolé).

Et moi attablé à un café, de voir un père et son fils...

Regarde au fond du puit...

jeudi 5 novembre 2009

Le quartier de Santa Cruz est l'un des quartiers pitoresques de Séville.

On est au coeur de Séville, non loin de la Giralda et de l'Alcazar.

Un quartier à taille humaine, ancien quartier juif à l'époque médiévale de la ville. Un havre de paix où le temps semble s'être figé. C'est la place de Santa cruz qui a donné son nom au quartier. Sur cette place se trouve ce que je voulais voir: une croix de la Serrurerie (Cerrajeria) du XVII ème siècle.

C'est en faisant le tour de la place, et surtout de la croix en elle même, que j'ai reconnu le drapeau en arrière plan: le consulat de France! Nan, j'aurais voulu le chercher que j'aurais pas trouvé!!!

Une découverte fortuite...

Une petite vidéo à visionner en cliquant sur abracadabra.

mercredi 4 novembre 2009

Paysage du Vercors...

Venant de Grenoble...

La portion de route (D531) entre Pont en Royans et Les Jarrands longe les Gorges de la Bourne. La Bourne est ce cours d'eau qui se jette dans l'Isère. Lut quelque part que les routes du Vercors sont belles, qu'elles soient taillées dans le rocher ou traversant les plateaux. Et du coup les kilomètres ne s'avalent pas, ils se méritent...

En été, la Bourne est ce mince filet d'eau mais bon, je suis pas assez riche pour y retourner à une époque de l'année où le filet d'eau serait un torrent dangereux... Quoi qu'il en est, en été, sous la chaleur estivale (déjà si lointaine) être au frais de ces arbres, c'est pas déplaisant. Et puis la route, magnifique!

... et allant vers Pont en Royan.

C'est vraiment pas le genre de route à prendre quand on est pressé... ne serait-ce que pour trouver des idiots garés sur le bord de la route comme moi!

mardi 3 novembre 2009

Petit jeu: qui peut me dire dans quelle ville a ete prise cette photo?

C'est où, crénom d'bonsoir?

lundi 2 novembre 2009

L'invité du lundi, de ce premier lundi de novembre est Nathalie. Mes invités(ées) se suivent et ne se ressemblent pas. Donc Nathalie dans son jardin avec une fleur dont le nom m'échappe.

Manu.


Je prends gout à prendre des photos de fleurs je t'envoie d'autres photos de mon jardin, des tournesols !

Tournesols?

M'étonnerais que ce soit des tournesols!

dimanche 1 novembre 2009

Citrouilles, démons et sorcières... nous fêtons cette nuit la fête de halloween!!!

Même pas peur!

Voici son histoire :



Les origines celtiques d'Halloween



L’origine de la fête américaine d’Halloween est celtique : nos ancêtres célébraient en effet le passage de la « saison claire » à la « saison sombre », la veille du premier novembre, sous le nom de Samain, un moment où l’on se réunissait et où l’on célébrait le passage vers l’Autre Monde. Cette fête celtique a été transformée lors de l’évangélisation de l’Irlande et perpétuée par les émigrants irlandais sur le continent américain sous l’appellation d’All Hallows Eve ou Halloween, la veille de la fête de tous les saints. On retrouve encore le thème de passage vers l’autre monde et la célébration des morts dans l’actuelle fête américaine, mais la forme a beaucoup évolué. Halloween est ainsi indissociablement liée à des éléments de folklore tels que les fantômes, les sorcières et le célèbre Jack à la Lanterne, personnage sympathique qui trompa plusieurs fois le Diable et fut condamné à errer interminablement avec une lanterne creusée dans un navet.

J'en discutait il y a peu avec un collègue de travail, mais l'automne c'est pas ma saison préférée. On en a un bel exemple en ce moment avec le temps au dehors ... qui ne ressemble en rien avec ma photo du calendrier de novembre! Mais bon, c'est facile de dénigrer une saison en la comparant avec une autre où tout est beau, tout est joli. L'automne est aussi une belle saison si on parle de feuilles qui tombent après un laps de temps où, accrochées, elles étaient multicolores.

L'automne, novembre, bof bof.

Novembre 2009