Je me propose de commencer une semaine thématique (avec l'aide des intervenantes que vous connaissez... plus une surprise lundi prochain; surprise surprise) qui nous emmènera jusqu'à samedi prochain. Alors on va voyager dans le temps et s'en aller aux temps éloignés de la préhistoire.

Première étape, un endroit juste à coté de ma ville Maconnaise, un haut lieu de la préhistoire, la Roche de Solutré en Saone et Loire. Ce site et surtout les hommes qui y ont vécus en ont donné son nom à une culture du Paléolithique supérieur: le Solutréen, caractérisé par ses feuilles de laurier, chefs d'oeuvres de la taille du silex. La fin de cette période est marquée par l'apparition de l'aiguille à chas.

Solutré dans les vignes!

Le Solutréen est l'une des dernières phases du Paléolithique supérieur. Son nom a été créé par G. de Mortillet à partir du site préhistorique éponyme, situé au pied de la Roche de Solutré, près de Mâcon (Saône-et-Loire), et découvert et étudié en 1866 par Henry Testot-Ferry et Adrien Arcelin.

Les dates disponibles pour le Solutréen sont comprises entre environ 22 000 et 17 000 ans av JC, soit une période extrêmement froide et sèche de la Dernière Glaciation, appelée Dernier Maximum Glaciaire.

PS (pour les Portugais... et les autres): L’art rupestre de la Vallée du Coâ (inscrit à l'UNESCO) au Portugal est également rattaché au Solutréen.