Les 276 pierres tombales qui dallent le parterre de l'église de Santa Croce plus les nombreux monuments funéraires d'hommes illustres de la ville de Florence ont fait surnommer l'église le Panthéon Italien.

Michel-Ange (1475 - 1564) a son monument funéraire, visible juste en rentrant dans l'église.

Rome et Florence se sont disputées sa dépouille. Vasari (dont le nom est resté grâce au couloir qui traverse la ville du Palazzo Vecchio vers le Palazzo Pitti en passant sur le ponte vecchio) en est le maitre d'oeuvre. Le tombeau est réalisé en 1570 et les 3 femmes représentent la peinture, la sculpture et l'architecture.Le tombeau de Michel-Ange a Santa Croce