L'une des caractéristiques du vieux Lyon, ce sont ses traboules. Faute de place pour aménager un large réseau de rues, ces passages perpendiculaires à la Sâone relient les immeubles par des couloirs voutés d'ogives ou de plafonds à la Française et des cours intérieures à galeries Renaissances. Ces passages, ce sont ces fameuses traboules.

Ce sont des passages privés qui permettent aux riverains de rentrer chez eux. En principe, ces traboules sont ouvertes et quand j'y suis allé, elles l'étaient, en effet. Par contre, les escaliers que l'on rencontre dans le coin de ces cours intérieures et qui permettent aux locataires de rentrer chez eux, ces escaliers sont fermés d'une grille cadenassés.

Au n°36 de la rue Saint Jean, il y en a un qui ne l'était pas et j'ai put monter au dernier étage et prendre ce cliché.