Instants d'années (1)

lundi 19 juin 2006

Les batisseurs de cathédrales ont fait de ces monuments à la gloire de Dieu qui rivalisent les uns les autres. Dans le cas présent, voici la cathédrale Saint-Gatien dans cette ville de Tours.

De temps en temps, on se retrouve avec quelque chose dans la construction qui demande explication.

Le transept gauche datant du 14ème siècle se trouve sur une crypte romane. Il possède une rosace et, force fut de constater peut après l'achèvement du batiment que ça allait se casser la gueule puisque la crypte ne pouvait supporter tant de poids. C'aurait été dommage car la rosace est immense.

L'idée de l'époque fut de consolider le transept par un arc boutant. Ainsi que de renforcer la rosace par un pilier de pierre qui la coupe en 2.

Quand on est depuis la place Grégoire et que l'on admire le chevet de la cathédrale, on voit ce fameux arc boutant (isolé) se détacher de la silhouette massive du batiment.

Depuis Sienne, prenant mon temps, au dernier jour de mes vacances, en rentrant sur la France, j'ai remonté cette Toscane en 6h. Presque sur la fin de mon périple, je suis arrivé par le dessus de la ville de Carrare, par les montagnes.

Au début de la semaine j'étais arrivé par l'A12, l'autoroute qui longe la côte méditerranéenne pour aller jusqu'à Pise, mon arrêt. Quand on est au niveau de Carrare, on voit ces montagnes sur notre gauche, toutes blanches de ce qui n'est pas des neiges éternelles!!! Et il y en a sur des dizaines de kilomètres.

Au retour j'étais donc arrivé par le dessus, en direction de la méditerranée.

L'exploitation du marbre de Carrare (marmo en Italien) est simplement le site industriel dont l'activitée ne s'est pas arrêté depuis l'antiquité, depuis plus de 2000 ans. Et en Italie (Toscanienne, celle que je connais), les monuments en marbre (comme les façades des Duomos) comme les statues, ça se compte en des milliers d'exemplaires.