Instants d'années (1)

jeudi 25 mai 2006

Au 29 de la rue Guinigi se trouve l'une des maisons les plus pitoresques de la ville de Lucques, en Toscane.

Quand je dis maisons, c'est peu dire car c'est plutôt imposant comme batisses, tout en briques rouges. La particularitée est cette tour chapeautée d'arbres comme il y en avait du temps de la Renaissance Italienne. Inutile que ça fait drôle d'être là haut avec des branches qui vous surplombent; on a pas trop conscience d'être en hauteur.

Et puis Lucques est une belle ville, une de plus de cette magnifique région qu'est la Toscane...

Il fut un temps où les villes Italiennes de cette région étaient constéllées de tours comme celle-ci. Le parfait exemple encore visible de nos jours se trouve non loin de Sienne, à San Giminiano... j'aurais l'occasion de revenir sur ce village riche architecturalement parlant.

L'image phare de cette bourgogne où je suis est la toiture des Hospices de Beaune, à Beaune dans le vignoble de la côte d'or en Côte d'or (que de répétitions, moi même!).

Ce mélange de tuiles vernissées pour former une géométrie gracieuse à l'oeil est tout simplement magnifique et inoubliable quand on pénètre dans la cour d'honneur. Et puis ce mélange de bois de la galerie supérieure ponctuées de tourelles, ces girouettes armoriées et d'épis de plomb ouvragés, tout ça fait que l'on ne peut être qu'en admiration devant pareil ouvrage.

Le jeu du soleil sur ces tuiles vernisées fait que les reflets sont changeants selon la position où l'on est dans la cour. C'est un peu avec regret que l'on doive continuer le parcours de la visite des hospices car on aimerait encore rester à la contemplation de pareil chef d'oeuvre...